menu +

SON PARCOURS D'ECRIVAIN

Samivel a d'abord composé les textes poètiques ou cocasses de ses ouvrages «pour enfants».
Mais dés avant la guerre de 4O il écrit «l'Amateur d'Abîmes» devenu l'un des classiques de la littérature alpine.
En tant qu'écrivain, Samivel fut particulièrement attiré par le difficile genre de « la Nouvelle »

(récit bref de construction dramatique avec très peu de personnages).

Plusieurs sont encore éditées dans des ouvrages tels que 

« Contes à Pics »

« Contes des brillantes montagnes avant la nuit »

« Il y aura de l'eau pour les cygnes »

Un important Roman fut publié « Le Fou d'Edenberg » (qui frisa le prix Goncourt en 1967) roman toujours plein d'actualité où Samivel mît toute sa connaissance de la montagne, son affection pour les montagnards, d'ailleurs d'un humour vengeur dont se délectent tous les défenseurs de la Nature.